Interview Eric Avenel, photographe professionnel

Eric collabore avec Clan d’Oeil depuis 5 ans, c’est un photographe impliqué qui représente l’idéal d’une collaboration. Il répond à nos questions.
Photographe depuis 20 ans, Eric a débuté en tant que pigiste pour le journal l’Equipe. Il a ensuite intégré AXA en tant que photographe professionnel. Il a quitté le groupe pour une agence spécialisée en golf, son travail consistait à couvrir les parcours d’Europe et plusieurs événements dont le British Open en 1990. Il est ensuite devenu photographe indépendant. Sa curiosité lui permet de découvrir de nouvelles opportunités, il se résume comme étant un photographe tout terrain.

Pourquoi le corporate ?

Quand je suis devenu indépendant, j’ai continué dans la photographie corporate et l’industrie car mon réseau était essentiellement corporate. Le monde du corporate est venu spontanément et naturellement à moi. Ce que j’apprécie dans ce domaine c’est le contact en direct avec les clients, je privilégie les échanges de proximité.

Que penses-tu apporter à tes clients ?

En tant que professionnel je pense apporter à mes clients de la simplicité et bien sûr un travail de qualité. J’essaie de leur laisser un bon souvenir. Je rends ma prise de vue ludique pour passer un moment de vie avec chaque client.

Selon toi, quelles sont les clés pour perdurer dans le métier ?

J’essaie de faire un travail propre, sérieux et rigoureux avec une priorité : répondre aux besoins du client. Je reste toujours disponible pour comprendre le client et pour le rassurer sur la prestation. Le contact relation client est une dimension importante de mon métier. Donner dans les temps le travail que le client espère est primordial.

Comment fonctionne la collaboration avec Clan d’Oeil ?

Avant tout, ma collaboration avec Clan d’Oeil, c’est une rencontre entre Olivier, responsable du réseau, et moi sur les salons professionnels. Tout en étant concurrent nous nous sommes échangés des astuces de photographes. C’est une relation d’échange et de solidarité contrairement aux autres photographes qui se marchaient dessus. Pour résumer ma collaboration avec Clan d’Oeil c’est un échange de bon procédé, une mutualisation de moyens.
L’esprit du réseau Clan d’Oeil est à l’image de ma rencontre avec Olivier. Grâce au réseau on répond à une demande en province mais aussi à la présence de plusieurs photographes sur un même lieu ainsi que sur différents sites en France. Le facteur clé de Clan d’Oeil est la simplicité de la relation avec les clients.

Les photographes du réseau ont déjà une clientèle et souhaitent continuer à développer leur business tout en échangeant des opportunités d’affaires. Grâce au réseau il est possible d’allier différents services sur une même prestation. L’offre est complète et balaye toute la photographie corporate. Avec Clan d’Oeil de nouveaux services peuvent être proposés à nos clients grâce à la mutualisation des compétences et des moyens. La gamme de service est élargie.

Quelle a été ta plus grande fierté au niveau professionnel ?

Ma plus grande fierté c’est d’être toujours présent dans mon métier, de durer. C’est d’avoir rencontré des personnes d’horizons très variés et vivre des moments de vie. Ce que j’aime dans ce métier ce sont les rencontres. Grâce à la photo on peut faire le grand écart : une prestation sur un chantier le midi en banlieue parisienne et une Garden party de la Reine Elizabeth à l’Ambassade de Grande Bretagne le soir même. Mon appareil photo est mon passeport pour vivre de tels moments.